Tag

sanitaire

Browsing

5 et 6 septembre : premiers États Généraux de la santé animale

Certains insectes et tiques sont nuisibles en élevage. Ils sont aussi transporteurs de micro-organismes responsables de maladies telles que l’anaplasmose, la leucose bovine enzootique ou la babésiose chez les bovins.

Une des missions du Groupement de Défense Sanitaire (GDS) de La Réunion est de contribuer à la lutte contre ces nuisibles. Le GDS apporte un appui technique individuel aux éleveurs et met à leur disposition des outils de lutte subventionnés par le Conseil Départemental. Aujourd’hui, la lutte contre ces nuisibles se fait à l’échelle de chaque exploitation, en fonction des moyens et de l’investissement de chaque éleveur.

Or, ces nuisibles ne connaissent pas de barrière : le travail d’un éleveur peut être mis à mal par son voisinage. La maîtrise des populations de nuisibles, ainsi que les maladies qu’ils transmettent devraient être l’affaire de tous. Pour une meilleure réussite, la lutte contre les insectes et tiques vecteurs doit susciter une prise de conscience collective.

Conscient des enjeux auxquels doivent faire face les filières de productions bovines, le GDS de La Réunion organise les premiers Etats Généraux de la Santé Animale, qui sont consacrés à la lutte intégrée contre les arthropodes vecteurs de maladies chez les bovins. Le GDS est soutenu par de nombreux partenaires institutionnels (Le Réseau d’Innovation et de Transfert Agricole, L’Union Européenne, l’ODEADOM, le Conseil Général, les services de l’état.)

Tous les acteurs concernés par les productions bovines (éleveurs, vétérinaires, coopératives, consommateurs, collectivités territoriales, instituts techniques et scientifiques, pouvoirs publics) sont invités à participer aux Etats Généraux, qui se dérouleront les 5 et 6 septembre 2018 à l’espace Tamarun, à la Saline les Bains. Au programme, trois demi-journées thématiques animées par des spécialistes reconnus et des temps d’échanges avec la salle sur la biologie et l’écologie des vecteurs majeurs (mouche bœuf, moucheron et tique du bétail), les différents moyens de lutte employés à La Réunion et ailleurs.

Au terme des ateliers, suivis d’une table ronde de synthèse le 6 septembre, le GDS espère aboutir à la construction d’un projet commun de lutte collective pour La Réunion.

La participation est gratuite, mais l’inscription est obligatoire : En téléphonant à l’accueil du GDS : 0262 27 54 07 ou sur le site internet du GDS (www.GDS974.com)

Image d’illustration

A propos du GDS Réunion :

Le Groupement de Défense Sanitaire (GDS) de La Réunion est une association gérée par et pour les éleveurs, dans le cadre de l’amélioration de la santé animale. Il existe des GDS partout en France, à l’échelle des départements et

/ou de certaines régions. Les missions sont multiples : en tant qu’Organisme à Vocation sanitaire (OVS) de La Réunion, le GDS exécute les missions déléguées par l’Etat concernant la gestion administrative des prophylaxies bovines, ovines et caprines, conduit des programmes collectifs d’assainissement sanitaire, propose aux éleveurs des services personnalisés dans les domaines de la santé animale, de l’hygiène et de la qualité sanitaire, contribue à la recherche et à l’épidémio-surveillance. Le GDS Réunion assure aussi l’activité d’équarrissage dans le département.