Tag

Maurice

Browsing

La Réunion et Maurice unies pour bâtir ensemble la ville durable en Afrique

Port Louis a accueilli hier et aujourd’hui 380 professionnels, organisations actives et institutionnels de l’Océan Indien, invités à se pencher sur la ville durable de demain, et notamment les opportunités de développement sur le continent africain.

Les experts internationaux s’accordent à dire qu’il y aura « 2,5 milliards d’habitants supplémentaires dans les villes, à horizon 2050. Dont un milliard en Afrique ». Comment imaginer la ville durable de demain et surtout comment participer à son émergence ? Telles sont les questions posées par les différents intervenants de l’océan Indien réunis à Port-Louis durant deux jours.

Le Séminaire Ville durable dans l’océan Indien, organisé par l’Ambassade de France à Maurice et co-organisé par le Club Export Réunion, est une étape importante dans la préparation du sommet France-Afrique de juin 2020, qui aura justement pour thématique le développement urbain durable sur le continent africain.

S’il n’existe pas de « modèle de ville durable », la France dispose d’une expertise en matière de développement durable. Dans l’océan Indien, avec des réalisations comme Beauséjour, l’Ecoquartier de la Possession ou l’Ecocité de Cambaie, La Réunion fait valoir ses solutions urbaines. De son côté, Maurice est engagée dans une démarche de développement durable. « Les objectifs du développement durable offrent une vision du monde plus juste et plus prospère », souligne ainsi Fazila Jeewa-Daureeawoo, Vice-premier ministre mauricienne.

Contexte insulaire, territoires parmi les plus densément peuplés au monde, contraintes climatiques, équilibre entre l’Homme et la nature, la construction en climat subtropical est le résultat d’une multitude de « compétences endémiques » acquises et intégrées par les opérateurs de la région.

« Les meilleurs acteurs de la construction de ville durable dans l’Océan Indien sont réunis ici aujourd’hui », souligne l’Ambassadeur, Emmanuel Cohet, pour qui ces opportunités de rencontres enrichiront la réflexion en faveur de la ville de demain. En dehors de leurs territoires, les îles sœurs ont donc une carte à jouer.

Pour Laurent Lemaître, Président du Club Export Réunion, les deux îles constituent « de véritables laboratoires d’innovation » et doivent « pouvoir travailler durablement et en bonne intelligence à l’élaboration de solutions partagées permettant de valoriser une expertise régionale ».

L’événement, ponctué de tables-rondes et de rencontres B to B, vise au renforcement de la coopération régionale, en présence de nombreux acteurs de l’Océan Indien, dont une délégation d’entrepreneurs de La Réunion conduite par le Club Export Réunion. Sont présents également : Fabienne Couapel Sauret, vice- présidente de la Région Réunion, Vanessa Miranville, maire de la Possession, des institutionnels malgaches, le Medef International, la CCI France Maurice et Business Maurice…

L’entreprise mauricienne DAKRI LTD veut faire un carton à l’international

La société mauricienne Dakri Cartons LTD, spécialisée dans la fabrication de carton d’emballage, veut développer la commercialisation de ses produits à La Réunion et dans la zone, notamment pour le secteur agroalimentaire.

Déjà implantée à La Réunion, la société mauricienne Dakri Cartons LTD, spécialiste des solutions d’emballage, souhaite renforcer sa présence dans les îles de l’océan Indien – Réunion, Madagascar, Mayotte et les Seychelles – et l’étendre jusqu’en Afrique australe.

Forte de ses 30 années d’expérience dans la fabrication de boîtes en carton ondulé à Maurice, l’entreprise familiale créée par Hanif Dakri, maintenant dirigée par Nazir Dakri et ses sœurs Somaya et Aysha, a su rapidement prendre son envol pour devenir le leader mauricien des solutions de conditionnement sur mesure. La société est basée depuis 2015 à Petite Rivière, dans une usine rénovée avec des installations modernes.

Avec plus de 25 millions d’emballages cartons (en 2018) et presque 3 000 références vendues chaque année aux petites et aux grandes entreprises à Maurice, mais également dans tout l’océan Indien, l’usine mauricienne vise de nouvelles opportunités de croissance régionale.

En renforçant ses liens avec La Réunion, Dakri Cartons LTD espère contribuer au développement des échanges économiques entre les îles sœurs et faciliter notamment l’accès des produits agroalimentaires made in Réunion aux consommateurs mauriciens.

L’entreprise se différencie de la concurrence régionale par la qualité de ses impressions couleurs sur carton et ses découpes personnalisées, dans toutes les formes et toutes les dimensions souhaitées. La société assure également la grande solidité et résistance de ses produits pendant le transport et le stockage. Parmi les références proposées : des boîtes enveloppantes, caisses et boîtes d’archives, boîtes de pizza, boîtes et plateaux destinés à tous types d’industries.

L’un de ses clients, la SAS TOPAZE – le numéro un de la commercialisation des boites à pizza à La Réunion – témoigne : « distributeur exclusif des boites à pizza Dakri Cartons louées par tous nos clients en raison de leur résistance, nous avons noué depuis fort longtemps des liens de confiance avec la société mauricienne. Sensible à nos exigences, Dakri Cartons Ltd nous propose à chaque instant une immense réactivité et une volonté inébranlable de répondre toujours dans les temps à nos requêtes ».

Cette ambition de collaboration inter-îles va permettre à Dakri Cartons LTD de renforcer son positionnement et son rôle d’acteur majeur dans le domaine de l’emballage en cartons dans la région. Avec ce développement à l’international, le groupe table sur une croissance de 20% de son chiffre d’affaires annuel et une augmentation de 50% de ses ventes à l’export.

Nazir Dakri conclut : « notre but est de devenir la plus grande entreprise de fabrication d’emballages en carton ondulé de l’Océan Indien. Mais le plus important pour nous est d’être reconnu pour faire la meilleure qualité de produits au meilleur prix possible ».

A propos de Dakri Cartons LTD

L’entreprise mauricienne Dakri Cartons LTD est reconnue comme le producteur principal de carton ondulé à Maurice. Elle crée des emballages standards et personnalisés pour les entreprises de toute taille et tous types d’activités. Elle est l’une des rares usines de Maurice à gérer toute la chaine logistique de « A à Z » : conception (échantillon), production, livraison et service à l’export, segment sur lequel elle ambitionne de se développer. Elle est connue pour la qualité de ses planches en carton, de ses impressions couleurs sur carton et la personnalisation de la découpe en terme de dimensions et de complexité du produit fini. L’entreprise, actuellement en cours de certification ISO 9001, emploie 125 personnes. www.dakricartons.com

L’équipe dirigeante de Dakri Cartons : Nazir Dakri et ses soeurs.

Innovation: La SAPMER ramène à La Réunion ses premières langoustes vivantes

C’est en janvier que la SAPMER a réussi un exploit humain et technique en ramenant pour la première fois à quai des langoustes vivantes pêchées à 8 jours de mer des côtes réunionnaises, soit plus de 3000 kilomètres dans les eaux des Terres Australes et Antarctique Françaises. Une première mondiale pour un acteur majeur de la pêche, pionner de son secteur depuis plus de 70 ans !

Née à la Réunion en 1947, la SAPMER est la représentation par excellence de la réussite et de l’esprit d’innovation réunionnais. L’entreprise, dont le siège est situé au Port, est aujourd’hui le premier armateur français à la pêche. Ses produits sont distribués dans 30 pays, elle emploie plus de 1000 salariés, et dispose de quinze navires. La SAPMER est l’opérateur historique de la grande pêche dans les eaux des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF). Les principales espèces pêchées et mises en marché par SAPMER sont la langouste de Saint-Paul, la légine australe, le thon albacore et le thon bonite. La SAPMER est, à ce jour, la seule société au monde autorisée à pêcher sous quota la langouste de Saint-Paul..

Les zones de pêche se situent sur la zone des 40èmes rugissants et 50èmes hurlants. C’est bien souvent dans des conditions extrêmes que l’équipage de l’Austral composé d’une cinquantaine de marins, pour la plupart réunionnais, remonte la petite langouste rouge — langouste australe. En Décembre 2017, la SAPMER a embarqué à bord de son bateau le dispositif innovant nécessaire pour ramener à La Réunion ce trésor VIVANT. Apporter d’aussi loin des côtes une espèce vivante constitue un exploit et une première mondiale. « En 70 ans d’histoire, SAPMER n’a cessé de progresser, d’innover, et de cultiver un esprit pionnier, tant sur ses activités en mer que sur terre. Depuis 4 ans nous opérons une mutation organisationnelle et structurelle pour devenir une entreprise « seafood », ayant pour ambition de maîtriser l’ensemble de la chaîne produit : de la mer à l’assiette. L’arrivée de ses premières langoustes vivantes est un pas en avant supplémentaire dans cette démarche et c’est surtout une grande fierté pour La Réunion, pour la SAPMER et pour ses hommes et femmes» explique Anthony SIGNOUR, directeur d’exploitation de La SAPMER.

La prouesse a été rendue possible grâce à la société française EMYG, spécialisée dans le traitement et la purification de l’eau en circuit fermé. L’entreprise travaille depuis plusieurs années sur la Chaîne du Vivant®. Véritable substitut de la chaîne du froid, la Chaîne du Vivant® permet une nouvelle façon de consommer ces produits : garantir leur fraîcheur, améliorer leur traitement et leur bien-être, faciliter la logistique pour les acteurs de ce secteur. La Chaîne du vivant a été rendue possible grâce à la technologie INNOPURE développée par EMYG. « L’esprit pionnier de La Sapmer a permis de construire dès le départ un partenariat de confiance et c’est avec fierté que nous voyons se déployer la Chaîne du Vivant® à La Réunion. Le transport des langoustes vivantes dans l’eau n’en est qu’à ses débuts, nous sommes heureux d’accompagner une entreprise comme la SAPMER dans le développement de cette nouvelle force. » Déclare Alexandra Fagiano, directrice des opérations d’EMYG

La Sapmer est l’armement historique de La Réunion. Elle accorde une importance particulière à cette place, comme l’explique Adrien de Chomereau, Directeur général de la société. «  Les Quotas nous sont attribués sous l’autorité de TAAF et sur les recommandations du musée d’Histoire Naturelle de Paris qui évalue la ressource marine. L’attribution de quota implique une grande responsabilité et l’engagement sans faille de l’armement bénéficiaire. Nous nous attachons à valoriser nos pêcheries car leur valorisation met en avant tout le territoire. En particulier sa faune, qu’il nous appartient de respecter et protéger en opérant des prélèvements responsables.» Ce sont les réunionnais qui pourront en avant-première profiter de ces trésors de l’antarctique vivants, garantissant la fraîcheur et la saveur originelle d’un produit d’exception. L’objectif à long terme est bien sur de développer l’exportation de ces crustacés haut de gamme à l’international, en particulier vers le Japon ou ils sont très appréciés.

L’Austral est reparti en campagne de pêche, son retour au Port est prévu en avril.

Pour en savoir plus sur la SAPMER : http://www.sapmer.fr