Amédée, président de l’Association Coeur et Conscience et Sandrine Gillotin directrice régionale de Vapiano Réunion

Vapiano Réunion réitère son soutien à l’association Coeur et Conscience en signant une convention de partenariat pour contribuer au financement du Programme de Protection de l’Enfant à Madagascar. Comme l’an dernier, la franchise a décidé d’investir un montant de 10 000 euros pour un programme dont le budget global se monte à 35 000 euros.

Le programme de Protection de l’Enfant est soutenu par l’Unicef, le Gouvernement Malgache et l’Union Européenne. Ce dispositif a 3 objectifs :

  1. La prise en charge des enfants en situation de danger, avec le développement du  réseau de familles d’accueil.
  2. La sensibilisation des enfants à la défense de leurs droits, via la création de campagnes, comme une bande dessinée sur l’importance de la scolarisation, ou un court-métrage sur les conséquences du mariage précoce.
  3. La sensibilisation des pères malgaches sur leur rôle de protecteur et d’éducateur, avec le développement des actions de l’assemblée des Pères Responsables qui compte aujourd’hui 400 papas.

Depuis la création de ce programme en 2011, 20 familles d’accueil ont été formées, 233 enfants en situation de danger ont été accueillis en maison ou en famille d’accueil et deux enfants sur trois ont été réintégrés dans leur famille d’origine.

Cette signature de convention de partenariat s’est déroulée ce mercredi 29 août,  au Vapiano Saint-Denis en présence de Sandrine Gillotin, directrice régionale de Vapiano, Aurore Séraphine, directrice du Vapiano Saint-Denis, Amédée, président de l’Association Coeur et Conscience et de Brenda Guidi, Vice-Présidente de l’association.

Pour Amédée, le président de l’Association, il est important que les entreprises s’engagent dans le milieu associatif. « Les entreprises peuvent nous apporter une vision différente sur les projets que nous mettons en place. Ils peuvent nous conseiller et c’est vraiment un plus pour nous ».

Pour Sandrine Gillotin, directrice régionale de Vapiano, ce prolongement de partenariat était une évidence. « Nous avons pu voir l’efficacité et les résultats de ce programme puisque nous sommes allés sur place. Ça nous motive encore plus pour contribuer cette collaboration ».

Le président de l’association espère que d’autres entreprises suivront les traces de Vapiano. « Aujourd’hui l’idée du mécénat a changé. Les clients sont beaucoup plus sensibles aux entreprises qui s’engagent pour une cause. Et les salariés eux-même ont envie de s’investir beaucoup plus au sein de leur société. Finalement tout le monde y gagne », souligne Amédée.

Soyez chic, partagez avec vos amis !Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
Author

Write A Comment