Initialement dédiée aux activités « industrielles », les outils de gestion de maintenance  concernent aujourd’hui tous les secteurs d’activité, du tertiaire, aux établissements de santé en passant par le tourisme, l’agro-alimentaire, les activités de logistique et de transport, le commerce ou encore les activités de construction.

La gestion de la maintenance est depuis longtemps ouverte, efficace, flexible et … informatisée.

Vous avez dit G.M.A.O ?

G.M.A.O. : Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur, les solutions logicielles telles que celles proposées par Dimo Maint, société spécialisée dans le domaine, ont fait leurs preuves depuis longtemps et accompagnent les services de maintenance de grandes entreprises mais aussi des PME et TPE.

Quel que soit le volume des actifs à gérer, et le niveau de maintenance requis, les outils de GMAO sont devenus des outils incontournables du système d’information d’une entreprise.

 

La GMAO, un outil de gestion des actifs de production et d’exploitation :

La maintenance vise à maintenir ou à rétablir un bien dans un état spécifié afin que celui-ci soit en mesure d’assurer un service déterminé.

La maintenance regroupe ainsi les actions de dépannage, réparation, réglage, révision, contrôle et vérification.

Qu’elle soit « corrective », « préventive », « évolutive » ou « adaptative », la GMAO permet de tracer, archiver et analyser toutes les actions menées sur un parc de machines, de véhicules ou sur des bâtiments.

 

Une GMAO pour quoi faire ? :

Les bénéfices de la mise en place d’une GMAO sont multiples :

. Elle permet en premier lieu d d’augmenter la disponibilité des équipements, de limiter les temps d’immobilisation et de cette façon mieux gérer et préserver le patrimoine de l’entreprise.

. Les travaux de maintenance sont rationalisés, les grands arrêts préparés et les risque d’interventions curatives d’urgence limités.

. Avec une bonne GMAO, il n’est plus nécessaire de détenir des stocks inutiles de pièces détachées, ceux-ci sont adaptés aux besoins planifiés et les coûts de stockage sont limités (estimation de réduction des stocks de 10 à 45 % en moyenne).

. Les ressources humaines, qu’elles soient internes ou externes sont elles aussi  optimisées grâce à une meilleure maîtrise des plannings et une plus forte responsabilisation des prestataires (des coûts « hors contrat » mieux maîtrisés permettent d’obtenir des économies importantes sur le coût global d’un prestataire).

 

Ces bénéfices opérationnels et techniques se traduisent bien évidemment par des bénéfices financiers et un retour sur investissement rapide (on estime que des équipements pilotés par GMAO voient leur durée de vie augmenter de 10 à 15 % en moyenne), mais aussi par des améliorations sensibles en matière d’organisation et de qualité.

 

En effet, mettre en place une GMAO s’est aussi s’assurer une meilleur fluidité des interventions, fiabiliser les processus  et gagner en qualité, notamment dans le cadre d’une démarche de certification.

 

Des solutions adaptées à la taille et aux besoins des entreprises :

Les besoins des entreprises sont très différents selon leur taille et leurs besoins spécifique et les éditeurs de logiciels de GMAO l’ont bien et compris.

Dimo Maint propose par exemple des solutions très complètes et ultra économiques pour les petites entreprises qui souhaitent une gestion simplifiée mais efficace de leurs équipements, mais aussi des solutions plus flexibles, modulables et personnalisables à destination des plus grosses structures.

 

A l’heure où la qualité et l’efficacité sont synonymes de rentabilité, plus d’hésitations, passez à la GMAO !

 

Si vous souhaitez en savoir plus, votre partenaire FORMAT organise un atelier le 26 novembre (matinée) au « Mercure Créolia » de Saint-Denis ainsi que le 28 novembre (matinée) au « Boucan Canot » à Saint-Gilles les bains.

 

Alors inscrivez-vous en contactant votre partenaire FORMAT au 02.62.42.67.89. ou par mail : service.commercial@format.fr.

 

Nicolas Hesnard

Soyez chic, partagez avec vos amis !Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
Author

Write A Comment