Category

Economie sociale et solidaire

Category

Startup Week End : Les lauréats de la 8ème édition

Organisée par l’association Webcup en partenariat avec Crédit Agricole, EDF, Nexa et l’Université de la Réunion, la 8ème édition de la Startup Week End s’est tenue du 9 au 11 décembre 2016 à l’ESIROI, Parc Technologique à Saint Denis.

Les gagnants de cette 8ème édition sont :

A l’issue des 54 heures, trois projets ont été retenus par le jury.

Le premier prix est attribué au projet “ZOE” porté par Claire CHUC : un service d’accompagnement à la personne dans les actes quotidiens de la vie de personnes atteintes de pathologies chroniques.

Il remporte un chèque de 2 000 € offert par le Crédit Agricole à l’ouverture du compte entreprise, une formation de haut niveau pour toute l’équipe par un expert en startups, 8 heures de conseil par le cabinet Optimum et un accès privilégié aux partenaires Nexa, Crédit Agricole, Optimum, Technopole,…

Le 2ème prix est attribué au projet “STASH” porté par Laurent HERMANN : un service de nettoyage écologique et mobile de véhicules.

Il remporte une formation de haut niveau pour 3 personnes par un expert en startups, 4 heures de conseil par le cabinet Optimum et un accès privilégié aux partenaires Nexa, Crédit Agricole, Optimum, Technopole,…

Le 3ème prix est attribué au projet “BAND.IT” porté par Francis EXIGA : une plateforme collaborative de création et de diffusion de bandes dessinées numériques.

Il remporte une formation de haut niveau pour 2 personnes par un expert en startups, 3 heures de conseil par le cabinet Optimum et un accès privilégié aux partenaires Nexa, Crédit Agricole, Optimum, Technopole,…

Le jury a souhaité attribuer :

– un coup de coeur du jury au projet “YOUPI DEAL” porté par Gwenael MALLET :

vente de loisirs de dernière minute à prix réduit.

– un coup de coeur sociétal au projet “GRA’YOUNG” : Auberge de jeunesse

collaborative et intergénérationnelle.

Startup Week End en chiffres : 100 participants pour cette 8ème édition

Les StartupWeekend sont des évènements ouverts à tous ! Lieu de rencontres, d’émulation et de synergie, ils permettent de valoriser les idées et de développer le tissu économique local.

Qu’ils soient porteurs d’un projet ou qu’ils apportent leurs compétences au développement d’une idée, 110 participants (étudiants, professionnels, entrepreneurs, ingénieurs, designers, développeurs,…) se sont retrouvés durant 54 heures pour créer une startup. Pendant tout le week-end , les participants ont été accompagnés par des coachs pour créer un business model innovant et convaincre le jury de la viabilité de leur projet. Trois jours d’échanges, de rencontres, de partages, de convivialité et de dynamisme pour offrir un écosystème propice à l’innovation et à l’entreprenariat.

La 8ème édition de la Startup Week End en chiffres, c’est : 200 inscrits, 130 personnes présentes à l’ouverture de la manifestation, 40 pitchs d’idée, 100 participants présents pendant tout le week-end, 15 projets de création d’entreprises innovantes, 15 membres bénévoles, 22 coachs, 9 membres de jury et 11 partenaires & sponsors.

Preuve du succès de la manifestation, le rendez-vous est déjà donné pour 2017 !

Plus d’infos : http://www.webcup.fr

 

Communecter : en route vers le succès grâce au crowdfunding !

L’association réunionnaise Open-Atlas crée en 2008 a lancé depuis 10 jours une grande campagne de financement participatif sur internet pour soutenir son dernier projet, aboutissement de trois ans de travail. L’objectif est de collecter au minimum 20 000 €. A l’heure où nous écrivons ces lignes 38% du chemin est fait et il reste 30 jours pour mobiliser les bonnes volontés. Le pari est donc sur la bonne voie !  Mais découvrons un peu ce projet qui mobilise les réunionnais.

Communecter est un réseau sociétal qui se distingue des réseaux sociaux classiques par sa volonté d’implantation locale, au niveau de chaque commune, là où les décisions citoyennes prennent tout leur sens. Les communes de Saint Louis, du Port et de La Possession se sont montrées intéressées par la plateforme et elle entend bien devenir un outil incontournable dédiés aux citoyens de tous les territoires de France et d’Outre-Mer. A la base de ce projet, ce sont quatre informaticiens passionnés du web qui ont réuni un collectif disséminé dans le monde entier (Nouméa, Lille, Toulouse, Paris). “ Le projet Communecter c’est être connecté à sa commune. On se référence et on a accès à une cartographie pour trouver des informations localement. Chaque citoyen peut indiquer les commerçants et les services qu’il apprécie (garagiste, crèche,…), les associations auxquelles il participe (troupe de théâtre, école de musique, jardins partagés,…), ou les projets qu’il est lui-même en train de créer ou de faire vivre  » explique Tibor Katelbach, l’un des porteurs du projet. “ Et pour les inquiets, précisons que les données collectées, contrairement à d’autres réseaux sociaux, restent la propriété des citoyens et ne seront jamais utilisées à des fins commerciales ” ajoute-t-il avec beaucoup d’implication.

Incubé à la technopole de Saint Denis, le projet Communecter a bénéficié d’une aide de la région et du regard bienveillant de la préfecture. Pour rester indépendant, citoyen et libre, le réseau sociétal Communecter a recherché le moyen de financement qui lui correspondait le mieux. Quoi de plus naturel alors que de se tourner vers ceux qui s’en serviront le plus ? La plateforme souhaite donc prendre son envol vers des contrées plus lointaines grâce à la participation des citoyens qui peuvent dès aujourd’hui soutenir le projet en ligne à l’adressehttp://www.kisskissbankbank.com/communecter-se-connecter-a-sa-commune


Retrouvez toute leur actualité : www.communecter.org

Taxe d’apprentissage 2016 : Soutenir le RSMA, c’est agir concrètement pour l’avenir de la jeunesse réunionnaise.

La taxe d’apprentissage n’est pas tout à fait un impôt comme les autres. L’entreprise contribuable est libre d’affecter elle-même une partie de la somme dont elle est redevable et de désigner les établissements d’enseignement qui seront les bénéficiaires des sommes versées, sous la seule réserve que ces derniers soient bien habilités. C’est le cas du RSMA, qui appelle les entreprises réunionnaises à le soutenir en lui reversant leur taxe d’apprentissage 2016.

Créateur d’avenir depuis 51 ans !

Crée au Antilles en 1961, puis étendu à La Réunion en 1965, Le Service militaire adapté (SMA), opérateur majeur du Ministère des Outre-mer, est un organisme de formation socio-professionnelle qui offre à près de 6 000 jeunes français d’outre-mer, éloignés du marché de l’emploi et de la qualification, la possibilité de suivre une formation visant leur insertion dans le monde du travail. Depuis 51 ans, à La Réunion ce sont 30000 jeunes qui ainsi ont été formés.

Une formation en prise avec la réalité du marché de l’emploi 

A La Réunion, le RSMA propose 35 formations différentes répartis au sein de 10 filières professionnelles en prise avec les besoins du marché de l’emploi réunionnais : tertiaire, restauration, travaux publics, sécurité, bâtiments, mécanique, transport routier, métier de la terre, loisirs et enfin commerce.

En 2015, ce ne sont pas moins de 1357 jeunes réunionnais âgés de 18 à 25 ans qui sont passés par cet organisme de formation présentant un taux d’insertion exceptionnel de 76,2%. La formation professionnelle occupe 70% de la durée pratique des stages. En complément, des chantiers Ecole constituent une mise en pratique des connaissances théoriques au profit des collectivités locales.

Au delà de la formation : la transmission de valeurs

« Le RSMA Réunion, y entrer c’est s’en sortir », le slogan du RSMA ne ment pas! Le secret de cette réussite tient dans 3 éléments : en plus d’une formation professionnelle complétée par des chantiers école, les stagiaires bénéficient d’une formation militaire qui permet de resocialiser le jeune par l’acquisition de valeurs fondamentales : ponctualité, sérieux, politesse, respect de l’autre et confiance en soi… autant de bases qui seront acquises pour apprendre à devenir un citoyen respectueux des règles de vie en société. Cette formation permettra ensuite aux stagiaires d‘intégrer naturellement le monde de l’entreprise. Le RSMA constitue très souvent une seconde chance pour des jeunes souvent en situation d’échec scolaire et en difficulté sociale.

Soutenir le RSMA, c’est agir ! 

C’est aussi grâce au soutien de nombreuses grandes entreprises réunionnaises qui accueillent et recrutent des stagiaires volontaires, que le RSMA contribue à faire baisser significativement le nombre de jeunes sans emplois à La Réunion. En versant sa taxe d’apprentissage au RSMA, chaque entreprise peut, à son échelle, contribuer à la réussite de l’avenir de la jeunesse réunionnaise.

Infos pratiques :

Les entreprises intéressées peuvent se renseigner auprès de leur expert comptable ou remplir leur bordereau de déclaration en précisant le nom du RSMA-R

Date limite : 29 février 2016

Contact : daf-chef@rsmar.re – 02 62 96 68 39 – www.rsma.re

Le fonds de dotation Philancia lance un appel aux nouveaux projets et aux futurs mécènes

Lancé en 2013, Philancia soutient les actions réunionnaises de lutte contre les maladies ODHIR (Obésité, diabète, Hypertension, Insuffisance Rénale). Le fonds de dotation créé par l’Aurar, lance un appel à candidatures, pour inciter des porteurs de projets à déposer leur candidature. Pour l’aider dans sa mission, Philancia en appelle également à l’implication de nouveaux mécènes, qui pourront, grâce à leurs dons, soutenir les nouveaux projets qui recevront le « Prix Philancia 2015 ».

En 2014, cinq premiers lauréats, quatre associations et un projet de recherche, avaient reçus des financements entre 3 000€ et 60 000€.

Pour cette nouvelle année, Philancia lance son deuxième appel à projets. Sont éligibles, les actions concrètes portées en faveur des Réunionnais qui concernent directement une cause ODHIR et qui répondent à l’un des trois axes d’intervention prioritaires : la Recherche, le “mieux vivre” avec sa maladie et le “mieux communiquer” pour mieux soigner. Les projets doivent être portés par des associations à but non lucratif, excepté pour les programmes de recherche. Les candidats ont jusqu’au 30 avril pour déposer leur dossier.

En octobre, la somme allouée grâce aux dons des mécènes sera répartie entre les projets sélectionnés, et les lauréats recevront les « Prix Philancia » en décembre 2015. Les projets présélectionnés qui ne seront pas financés en 2015 seront suivis et pourront être financés l’année suivante.

Philancia est une structure de collecte qui vit grâce au soutien financier apporté par des mécènes privés réunionnais. Le fonds de dotation en appelle aujourd’hui à ceux qui souhaitent participer au rayonnement de la Réunion en tant qu’acteur pionnier de développement et de progrès social. Il est possible de soutenir le fonds à titre individuel ou en tant qu’entreprise. Des dons uniques peuvent être versés mais il est également possible de devenir mécène en s’engageant sur plusieurs années (tous les dons versés ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenus ou sur les sociétés).

« La participation dans Philancia est un geste de partage pour aider ce fonds de dotation à répondre à l’attente de la population réunionnaise dans le domaine de la santé », précise Patrick Foullon, mécène entreprise depuis 2013.

« Nous sommes très heureux d’avoir pu participer au fonds de dotation Philancia. C’est pour nous le moyen de soutenir de belles actions réunionnaises, en phase avec des valeurs qui nous sont chères », Laurent De Ranchin, mécène entreprise depuis fin 2014.

Philancia a été lancé en août 2013 par l’Aurar pour répondre aux préoccupations de santé liées à la progression des maladies ODHIR, qui touchent particulièrement la population réunionnaise : 16 à 26% des jeunes de 5 à 15 ans sont en surpoids ou obèses, entre 70 000 et 80 000 personnes présentent un diabète, soit environ 10% de la population, plus de 2 400 Réunionnais sont atteints d’hypertension artérielle sévère, et plus de 1400 personnes sont dialysées en moyenne chaque année*.

 

Infos pratiques

Pour déposer sa candidature, télécharger la fiche d’inscription sur www.philancia.fr

Pour devenir mécène, faire un don en ligne sur www.philancia.fr

Renseignements au 0262 45 76 10

 

* Chiffres OMS 2010-2012.

Journée Mondiale du Rein 2015 : Les entreprises de l’ouest invitées à participer au dépistage de l’Aurar

A un mois de la Journée Mondiale du Rein qui aura lieu le 12 mars prochain, l’Aurar a lancé son action, pour relayer en local cet événement international. Engagé dans la prévention de la maladie rénale, le plus important opérateur de dialyse à La Réunion souhaite attirer l’attention du grand public sur le “capital rein” de chacun et l’importance de ne pas le gaspiller. L’action de l’Aurar commence sur les réseaux sociaux, pour sensibiliser et mobiliser le plus de personnes possible. Et se poursuivra auprès des entreprises pour les inciter à participer au grand dépistage organisé en mars.

La 10ème édition de la Journée Internationale du Rein aura pour thématique “Des reins en bonne santé pour tous”. Pour fédérer le plus grand nombre, les organisateurs ont imaginé une action symbolique, et invitent le grand public à boire un verre d’eau. L’Aurar a mis en place une large action sur ses réseaux sociaux et invite les patients, ses salariés et le grand public à se prendre en photo en train de boire un verre d’eau et à la poster sur le compte Facebook de l’Aurar ou l’envoyer par mail.

Affiche journée rein horizontaleLe 12 mars, l’Aurar organisera une journée de dépistage à son siège social basé à Saint-Gilles-les-Bains. Pour cette opération de sensibilisation, les entreprises de la zone ouest seront sollicitées pour inciter les salariés à venir sur place et pratiquer les tests proposés : calcul de l’IMC et de l’index glycémique, prise de la tension et entretien individuel pour échanger sur les antécédents familiaux. L’équipe médicale de l’Aurar accueillera le grand public de 8 heures à 14 heures.

Cette action est réalisée en collaboration avec RéuCARE, réseau de prévention de l’aggravation de la maladie rénale chronique, dont la mission principale est d’aider à structurer le suivi du patient et à coordonner les intervenants autour de lui, dans son parcours de santé.

 

Infos pratiques 

Date et heures de la journée de dépistage : jeudi 12 mars de 8 heures à 14 heures

Lieu : siège de l’Aurar, 73 rue des Navigateurs à Saint-Gilles-les-Bains

 

Pour poster ses “selfies”

Rendez-vous sur facebook.com/aurar.dialyse.nutrition

Ou envoyer sa photo par mail : communication@aurar.fr (avec nom et prénom)

L’ACH poursuit sa route du bonheur… avec son agenda 2015 en édition limitée « Chantons La Réunion »

Chaque année, l’Association Coopération Humanitaire (ACH) sort son agenda Méthis. Au- delà de sa fonction première, l’ouvrage invite, à chaque parution, à une (re)découverte passionnante de La Réunion. Toutes les éditions prenant ancrage sur une thématique phare.

Après les recettes authentiques de la cuisine créole, l’an dernier, l’association qui, au cours de ces derniers mois, s’est beaucoup investie pour que l’opération Les z’ACHarnés soit une réussite, s’est tournée naturellement vers le répertoire de musique créole pour illustrer son agenda 2015. Chaque double-page met l’accent sur un artiste, un musicien ou un groupe qui a fait danser et chanter La Réunion. De Georges Fourcade à Meddy Gerville, en passant par Granmoun Lélé et Nathalie Natiembé…

« L’agenda 2015 chantera la musique de nout’ ti péi par les voix de nos artistes et musiciens qui ont ceci de commun : d’aimer notre île, et d’emporter ses racines du cœur de notre histoire au-delà de nos oreilles », ajoute la présidente de l’association, Justine Edmond.

Pour son propre usage ou pour offrir, l’agenda de l’ACH constitue également une occasion de marquer son engagement en faveur de ceux qui en ont le plus besoin. Au même titre que les recettes du premier spectacle des z’ACHarnés, les fonds collectés par la vente de l’agenda serviront au financement de la Maison du Bonheur. L’établissement regroupera toutes les actions solidaires que mène l’association ici, à La Réunion. Il fera également office de centrale logistique pour les actions humanitaires à Madagascar et à La Réunion.

Edité à 5 000 exemplaires, l’agenda Méthis/ACH est proposé à 16 euros.
Pour le recevoir, s’adresser à l’association : contact@achrun.fr ou 0262 30 27 15 (aux heures d’ouverture) / 0692 97 60 80 / 0692 25 90 71.

Le SAMETH : A votre service pour solutionner les situations de handicap en entreprise

L’équipe de Capital Formation est en charge du dispositif SAMETH pour vous aider dans vos démarches autour du handicap en entreprise. Saviez-vous que les prestations d’accompagnement de ce dispositif n’impactent pas votre trésorerie ? Nous vous proposons d’en découvrir un peu plus avec Katia Grondin, gérante et fondatrice de la société Capital Formation.

ClasseAffaire.re : Qu’est-ce que le service SAMETH en quelques mots ?
Katia Grondin : Les conseillers(ères) SAMETH apportent aides et conseils aux employeurs et aux personnes handicapées à toutes les étapes du maintien dans l’emploi de la personne en situation de santé fragile, sur son poste de travail, en fonction des besoins rencontrés : informations et conseils sur le cadre juridique et la démarche de maintien dans l’emploi, analyse de la situation et accompagnement dans la recherche et la construction de solutions adaptées, jusqu’à la mobilisation des aides et prestations techniques, humaines et financières pour la mise en œuvre de la solution de maintien.

Les situations rencontrées les plus souvent concernent des personnes qui sont confrontées au cours de leur vie professionnelle à :
–       La maladie (professionnelle ou non)
–       Un accident de la vie ou du travail
–       L’usure professionnelle due à la « pénibilité » du métier
–       Le vieillissement d’où apparition de douleurs chroniques invalidantes

ClasseAffaire.re : Pouvez-vous nous rappeler le contexte légal pour nos entreprises ?
Katia Grondin : La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées :
−      instaure un principe de compensation du handicap pour les travailleurs handicapés (adaptations du poste, formation, aménagement horaire…)
−      renforce l’obligation d’emploi pour les entreprises de plus de 20 salariés
−      augmente le montant de la contribution annuelle à l’Agefiph en cas de non-respect du quota de 6% de travailleurs handicapés
−      étend au secteur public le principe de contribution et créé le Fiphfp

Les 5 modalités possibles d’exécution de l’obligation légale sont :
−      L’emploi direct de travailleurs handicapés
−      L’accueil de stagiaires en situation de handicap
−      Le recours à la sous-traitance avec le milieu protégé (50%)
−      La mise en œuvre d’un accord d’entreprise, d’établissement ou de branche, prévoyant un programme en faveur des personnes handicapées
−      Le versement d’une contribution annuelle à l’Agefiph

Le cadre incite fortement les entreprises à agir.

ClasseAffaire.re : Qui est le public éligible au dispositif SAMETH ?
Katia Grondin : En premier lieu, les employeurs sont concernées : les entreprises du secteur privé qui relèvent de l’Agefiph mais aussi les fonctions publiques hospitalière, territoriale et d’Etat

Ensuite le salarié, l’agent ou le travailleur indépendant en situation de handicap et bénéficiaire de l’obligation d’emploi (L.5212-13 du code du travail) sont évidemment concernés.
Les statuts sont les suivants :
−      Reconnu en Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) ou en voie de l’être par la MDPH
−      Victime d’accident du travail ou de maladie professionnelle avec IPP ≥ 10%
−      Titulaire de la carte nationale d’invalidité ou d’une pension d’invalidité
−      Bénéficiaire de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH)

ClasseAffaire.re : Comment fonctionne ce service SAMETH ?
Katia Grondin : Nous travaillons étroitement avec les médecins du travail qui nous signalent des situations complexes rencontrées en entreprise du fait de l’aggravation de l’état de santé d’un salarié ou suite à la survenue d’un accident de la vie empêchant la reprise totale du salarié .
Toute personne peut saisir notre service : le salarié lui-même ; l’entreprise ; une assistante sociale ; le médecin traitant ; un proche de la famille…etc
Notre intervention est possible à partir du moment où l’entreprise et le salarié sont d’accord pour être accompagné par le SAMETH dans la démarche de maintien dans l’emploi.
Nous pourrons ainsi co-construire la solution de maintien la plus adaptée à la situation d’emploi et aux contraintes de l’entreprise et mettre en œuvre les solutions retenues.

ClasseAffaire.re : Quel est le rôle de votre entreprise Capital Formation et de vos experts ?
Katia Grondin : Capital Formation porte le service SAMETH pour le compte de l’AGEFIPH, à La Réunion, depuis 5 ans déjà.
Nous centrons nos actions sur la compensation de la situation de handicap afin de permettre au salarié de retrouver sa capacité d’agir au sein d’un collectif de travail.
Nos experts prennent en compte les compétences du salarié,  l’altération de ses capacités dans son emploi et les contraintes économiques de l’entreprise pour élaborer la solution la plus adaptée.
Notre équipe est pluri-disciplinaire : psychologue du travail, psychologue clinicien, ergonome, ergothérapeute, ingénieur en ressources humaines.
J’espère que vos lecteurs en sauront un peu plus avec ces informations.
ClasseAffaire.re : Cela nous semble inévitable. Merci de votre attention 

BON A SAVOIR :
Le service est gratuit pour l’entreprise car totalement financé par l’Agefiph (secteur privé) et mis à disposition des établissements des fonctions publiques pour le compte du FIPHFP

COMMENT BÉNÉFICIER DU SERVICE ?
Appelez l’équipe du Sameth au 02.62.71.14.95 ou par mail : contact@sameth974.com

Pour en savoir un peu plus sur Capital Formation et son équipe, nous vous recommandons de faire un saut sur le site internet :
http://www.capital-formation.fr

Le fonds de dotation Philancia remet les financements à cinq premiers projets

Lancé en 2013, le fonds de dotation Philancia, soutient les actions réunionnaises de lutte contre les maladies ODHIR (Obésité, Diabète, Hypertension, Insuffisance Rénale). Guy Collet, Président de Philancia et Marie-Rose Won Fah Hin, Déléguée régionale, ont remis à cinq associations, un financement qui leur permettra de démarrer ou de continuer le développement de leur projet.

Un fonds de dotation engagé et transparent

Philancia a été créé il y a un an par l’Aurar pour répondre aux préoccupations de santé liées à la progression des maladies ODHIR, qui touchent particulièrement la population réunionnaise. Le fonds de dotation a été développé pour accompagner des projets locaux qui ont vocation à faire bouger les lignes en matière de santé à La Réunion, et plus particulièrement sur le champ des maladies ODHIR.

Grâce au soutien financier apporté par des mécènes réunionnais, privés et publics, des associations réunionnaises peuvent être soutenues dans le cadre d’un projet dédié.

Cette année, suite à un appel à projet, quinze dossiers ont été étudiés par le comité éthique et scientifique de Philancia qui a émis des avis pour chacun des projets et les a soumis au Conseil d’Administration. La somme de 100 000€ a été répartie entre les cinq projets sélectionnés par ce comité de sélection composé de membres issus du monde médical et scientifique.

Cinq premières associations lauréates

Les projets ont été retenus pour leur lien direct avec les maladies ODHIR, mais aussi pour leur ancrage local, car tous les projets sont portés par des associations réunionnaises et ce, sur l’ensemble du territoire.

L’ADRIAS (Association des Diabétiques-Réunion-Information, Action, Santé) a reçu 7 000€ de financement pour son projet de mini bibliothèque-ludothèque itinérante spécialisée sur le diabète qui permet favoriser l’accès à l’information sur la maladie dans l’Est de l’Île.

L’association REUNIR (Réseau d’Education Nutritionnelle Infantile de La Réunion) s’est vue attribuer la somme 20 000€ pour développer des programmes d’activités physiques pour lutter contre l’obésité infantile.

L’OMS de Saint-Joseph (Office Municipal des Sports) a reçu la somme de 7 000€ pour son projet “Santé vous bien, sentez-vous sport” qui consiste à organiser chaque semaine des ateliers ludiques visant à valoriser les enfants et leurs capacités, en mettant le sport au cœur de l’amélioration de leur santé grâce à un programme pluridisciplinaire (vélo, natation, activités de pleine nature….).

L’association NOUT’ TOUT DAN’ SENTIE pourra développer son programme de Rando Santé® grâce aux 3 000€ alloués par le comité. Ce projet a pour vocation de permettre aux personnes sédentaires ou ayant des problèmes de santé, de pratiquer en groupe, au moins deux fois par mois, des randonnées adaptées (parcours à faibles dénivelés, deux heures de marche maximum…).

Enfin, l’équipe du projet de recherche « Diabète et Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) à La Réunion » a reçu 60 000€ pour continuer son travail de recherche. L’objectif est d’utiliser les HDL (particules de « bon cholestérol ») pour limiter les effets de saignement observés chez les patients diabétiques victimes d’AVC, en proposant une nouvelle thérapie de protection des vaisseaux pour limiter les ruptures et les complications cliniques associées.

Pour en savoir plus : http://www.philancia.fr