Category

A la une

Category

La rénovation énergétique pour tous

Le 9 Octobre 2019, la SPL Horizon Réunion a remporté le trophée des Epl (Entreprises publiques locales) à Strasbourg pour son accompagnement des familles réunionnaises dans leurs démarches écoresponsables. Une bonne occasion d’élargir le projet et le proposer à tous les réunionnais.

Une action locale, économe et écolo

Le service régional de performance énergétique de l’habitat est un programme innovant visant à accompagner les familles réunionnaises dans leur démarche éco-citoyenne. En effet, le projet coordonne et met en œuvre différents dispositifs d’aide aux familles en vue de la rénovation énergétique de leur logement, à travers son service public de performance énergétique de l’habitat. À La Réunion, alors que 89,1% des habitations sont des résidences principales, à peine 58% des logements sont isolés en façade et 75% en toiture.

Un accompagnement tout au long du processus

Un ambassadeur de la SPL Horizon Réunion se déplace chez vous, sur rendez-vous, et gratuitement. Il dresse un bilan et propose des solutions adaptées à chacun : depuis les petites habitudes du quotidien des Réunionnais (changer les ampoules halogènes pour des lampes LED, débrancher la marmite de riz, chauffe-eaux solaires, …), jusqu’à l’amélioration globale du bâti (isolation, fenêtres à doubles vitrages, murs, …).

Impliquer les habitants : la clé de la réussite

Ce dispositif ouvre une porte unique sur tous les accompagnements proposés aux familles en matière de rénovation énergétique. Le PDG de la SPL est convaincu qu’impliquer la population dès le départ est la clé d’une transition énergétique réussie. « En développant une gouvernance qui intègre toutes les initiatives déployées sur le territoire, qui mutualise les financements et qui fédère l’ensemble des parties – population incluse – ce service participe à la réussite de l’objectif », assure Alin Guezello.

Grâce à toutes ces actions, ce service régional de performance énergétique de l’habitat s’inscrit en totale adéquation avec le développement durable grâce à ses dimensions sociales, économiques et environnementales.

Comment bénéficier du programme ?

Il est possible de faire une demande de visite à domicile par téléphone au 0262 257 257 ou par e-mail à contact@spl-horizonreunion.com.

 

Retour sur les 5èmes Rencontres d’Affaires Réunion-Seychelles

Une délégation du Club Export Réunion, composée de 13 entreprises réunionnaises s’est rendue aux Seychelles du 6 au 11 octobre 2019 dernier. Ce groupe mené par le Club Export Réunion, en collaboration avec la S.C.C.I. (Chambre de Commerce et d’Industrie des Seychelles), avec le soutien de l’Europe et de la Région Réunion, a eu l’occasion de rencontrer les acteurs locaux publics et privés. Après une semaine chargée, le Club Export Réunion souhaite vivement remercier toutes les personnes et entreprises qui ont accueilli la délégation réunionnaise et ont su répondre aux différentes interrogations que se posaient les entrepreneurs sur les opportunités d’export aux Seychelles.

Ce 5ème Forum bilatéral d’affaires entre les Seychelles et l’île de La Réunion a en effet permis de nombreuses rencontres. La délégation repart avec beaucoup d’espoirs et entrevoit de nombreuses perspectives et opportunités pour la suite de la collaboration entre nos 2 îles.

Ce Forum visait principalement à reprendre et faire perdurer ces échanges engagés depuis des années entre les Seychelles et La Réunion. Mais également à améliorer encore les accès des entreprises réunionnaises au marché seychellois, toujours là où nous avons de la valeur ajoutée à apporter et avec une volonté de transfert de savoir-faire. Les entreprises de la délégation avaient également comme point commun le souhait de continuer à permettre la réalisation de projets durables, respectueux de l’environnement, dans le cadre d’une coopération bilatérale entre les 2 iles.

Déroulé de la semaine :

  • Une première journée de conférence, durant laquelle les représentants des 2 pays ont pris la parole et ont signé le renouvellement de la convention de coopération Club Export Réunion – S.C.C.I. (Photo en PJ).
  • Divers moments d’échanges pour ces entreprises en recherche de partenariats, d’implantation ou de développement, organisés pour offrir aux Réunionnais la possibilité d’avoir une vision claire des coopérations qu’ils pourront mettre en place avec les acteurs locaux :

     

                      – Un atelier pratique, au siège de la S.C.C.I., a été organisé pour aider les entrepreneurs réunionnais à relever les défis logistiques et juridiques liés au territoire seychellois et ainsi réussir leur investissement sur l’archipel.

                     – Une centaine de rendez-vous BtoB entre les Réunionnais et des acteurs publics et privés locaux

                     – 5 visites de sites (Indian Ocean Tuna, Seychelles Trading Company, Seybrew, Maia hotel, Constance Ephelia hotel)

En parallèle de ces missions, le Club Export Réunion et la S.C.C.I. réfléchissent actuellement à la création et au développement de marques comme la marque « Made for Seychelles », qui permettrait de valoriser les produits et services conçus pour et en partenariat avec les acteurs seychellois ou encore valoriser la marque régionale « îles vanille ».

Les prochaines Rencontres d’Affaires Réunion-Seychelles auront lieu à La Réunion au deuxième trimestre 2020. Cela permettra de continuer dans cette dynamique engagée entre les entreprises et acteurs publics & privés

Légende de la photo : les 13 entreprises de la délégation réunionnaise, chez son excellence Mr Dominique MAS, Ambassadeur de France aux Seychelles :  3M Import, Debosselages.re, Design Eco, Ecotole, Frigor Service, Green Mascareignes Technologies, Inexence, Judy Pierre Cosmetics, Rembat, Rhums & Punchs Isautier, Setec, Shangaï Food, Stop Insectes.

Energies renouvelables : Sunzil innove avec le premier laboratoire mobile d’analyse photovoltaïque en outre-mer

Un concentré de technologie et d’innovation au service de l’énergie solaire

Avec cette nouvelle unité mobile de mesure, Sunzil réalise sur place, au même endroit et au même moment tous les tests nécessaires pour garantir la performance des centrales. Le PVlab est un simulateur solaire combiné à un outil d’inspection par électroluminescence qui détecte les défauts non visibles à l’œil nu (microfissures ou « hot spot » par exemple). Associé à un drone avec caméra thermique et à des robots de nettoyage téléguidés, le PVlab permet de réaliser un audit complet sur tout type de centrale photovoltaïque (au sol ou en toiture).

Une centrale photovoltaïque représente plusieurs millions d’euros d’investissement (développement, construction, raccordement), pour une durée de vie de 20 à 30 ans. Il est donc essentiel d’assurer sa longévité par une maintenance rigoureuse basée sur une parfaite connaissance de l’état des installations. En déployant un arsenal d’outils et d’équipements à la pointe de la technologie, Sunzil innove en mettant à la disposition des producteurs d’électricité solaire des moyens inédits pour maintenir leur centrale.

Un laboratoire mobile

Aujourd’hui réaliser un diagnostic précis de sa centrale photovoltaïque signifie passer par la métropole. Cela nécessite d’identifier les panneaux défectueux, les transporter à des milliers de kilomètres et risquer de les endommager lors du transport. Face à cette logistique longue et coûteuse, le propriétaire de la centrale renonce souvent.

Avec ce laboratoire mobile monté sur remorque, les équipes de Sunzil sont en mesure d’intervenir en quelques heures sur le site, de poser un diagnostic sur la défaillance et de mettre en place des solutions rapidement.

La Réunion, centre névralgique de l’activité exploitation-maintenance

Sunzil a fait le choix de la Réunion comme centre d’expertise pour l’ensemble de ses activités d’exploitation-maintenance. La salle de contrôle et son équipe d’opérateurs sont basés au Port. Au total, ce sont plus d’une quinzaine de techniciens et ingénieurs qui assurent la supervision et l’entretien de centrales photovoltaïques dans tout l’outre-mer. Avec le PVlab, l’entreprise conforte ce choix en investissant 250 000 euros en matériel de pointe et en moyens humains.

Airbus présentera le « Futur de l’aviation » au Salon aéronautique de « Dubaï Airshow 2019 »

Airbus présentera lors de la prochaine édition du salon aéronautique de Dubaï, qui se tiendra du 17 au 21 novembre 2019, son large éventail de produits, services et technologies innovants, allant des avions commerciaux et militaires, aux hélicoptères et systèmes spatiaux. De par sa participation au plus grand événement de l’aéronautique du Moyen-Orient, Airbus souligne son engagement continu dans le secteur aérospatial régional.

 

Exposition au sol et démonstration en vol

Au sol, les visiteurs pourront avoir une vue exclusive sur la large gamme d’avions commerciaux Airbus, dont l’A350-900 aux couleurs de Fiji Airways, modèle phare de la famille des A350 XWB, l’A320neo de SalamAir, appartenant à la famille des monocouloirs les plus célèbres, et l’A220-300 « EgyptAir », tout dernier né dans la famille Airbus des monocouloirs.

L’aviation d’affaires ne sera pas en reste, puisqu’Airbus présentera un ACJ319 de K5 Aviation, avion remarqué pour son confort et sa cabine spacieuse, nouvelle tendance des jets d’affaires de nouvelle génération. Airbus corporate jets est fortement implanté au Moyen-Orient grâce à sa gamme ACJ320 et ses gros-porteurs VVIP.

Emirates et Etihad Airways présenteront l’A380, offrant aux visiteurs la possibilité de visiter ces avions à double étage très prisés, qui ont remportés de nombreux prix sur toutes les configurations de cabine.

Airbus organise également une série de démonstrations en vol de l’A330-900, une variante de la famille A330neo.

D’autre part, Airbus Helicopters présentera l’hélicoptère H225 de la police koweïtienne. Cet hélicoptère bimoteur de 11 tonnes est prisé pour ses capacités de longue distance et par tous temps, aussi bien pour les vols commerciaux que gouvernementaux.

Airbus Defence & Space présentera l’avion de transport nouvelle génération A400M, le très polyvalent avion de transport et de mission militaire C295, ainsi que l’A330 MRTT, «Multi-Role Tanker-Transport», le seul avion-tanker de nouvelle génération ayant fait ses preuves au combat.

En tant que partenaire fondateur officiel de l’Air Race E, Airbus dévoilera son premier avion de course électrique qui participera à la première compétition mondiale du genre prévue en 2020. Cette compétition stimulera le développement de technologies plus propres, plus rapides et plus innovantes qui pourront être appliqués aux véhicules urbains aériens et à terme, aux avions commerciaux.

Les solutions offertes par Airbus en terme de gestion du trafic aérien seront également mises à l’honneur au travers d’Airbus UTM et des sociétés du groupe Airbus : Metron aviation et NAVBLUE. Ces solutions portent notamment sur la réduction des retards, la réduction des coûts de carburant et l’équilibre entre la demande et les capacités en matière de gestion des flux aériens (ATFM)

 

Airbus au Moyen-Orient et en Afrique

Airbus a une présence commerciale significative sur la région Moyen-Orient et l’Afrique, sur laquelle elle emploie plus de 3 100 personnes et s’engage continuellement à fournir des produits et des services de la meilleure qualité à ses clients.

Plus de 740 avions Airbus sont opérés dans la région et la société a signé des commandes pour plus de 1 400 appareils de différents types avec les compagnies aériennes régionales au cours de la prochaine décennie.

Dubaï est le siège régional d’Airbus, avec un emplacement privilégié à proximité de l’aéroport accueillant le plus de trafic au monde et également d’Emirates, premier client du monde pour les A380.

En outre, le Moyen-Orient conserve son importance stratégique pour les opérations mondiales d’Airbus, en fournissant des équipements et des composants d’aéronefs de plusieurs sociétés opérant dans la région, ainsi qu’en fournissant un soutien technique à ses partenaires régionaux.

Airbus est fier de contribuer au développement des connaissances, des compétences et des talents locaux pour inspirer la prochaine génération de dirigeants du secteur, autant d’éléments qui stimuleront la compétitivité économique de la région.

Bip4good: un label pour les entreprises, une appli innovante pour le grand public

L’idée est née dans les couloirs de la société Orika, spécialisée dans les logiciels d’encaissement. Elle a germé aux côtés d’acteurs locaux, incontournables dans le commerce de produits de grande consommation à La Réunion.
Le projet BIP4GOOD porte deux ambitions : créer un outil numérique innovant qui incite et facilite les gestes éco-responsables, et valoriser les acteurs partenaires dans leurs engagements RSE en leur attribuant un label.

 

A l’heure où la préservation de l’environnement n’est plus un luxe mais une nécessité, où l’encouragement aux bons gestes de tri est une obligation et non plus une bonne action, des entreprises locales unissent leurs compétences et leurs ressources, et s’associent au monde de la recherche et aux collectivités, autour d’un projet ambitieux. Nommé BIP4GOOD, le projet vise in fine à proposer une innovation technologique apte à faciliter et à multiplier les gestes éco-responsables au quotidien et à développer les filières de recyclage, génératrices d’emplois et de valeur ajoutée.

Pour ce faire, le projet BIP4GOOD se concrétise dans un premier temps par « la création d’un label d’engagement des acteurs du territoire – privés et publics – pour la collecte, le partage et l’analyse des données du cycle de vie des produits de grande consommation« , précise Fouad Mazouz, le directeur de la société Orika. Pour son lancement officiel, le projet regroupe six partenaires : la société Orika ; le Groupe Caillé, pour sa branche grande distribution ; le Groupe Ravate ; le Groupe Ravate Tissus ; l’association Ti Tang Récup, spécialisée dans le recyclage des TLC (Textiles, Linge de maison et Chaussures) ; et l’Université de la Réunion avec son laboratoire de recherche PIMENT.

L’outil numérique sera conçu de sorte à être simple d’utilisation pour le grand public. Avec BIP4GOOD, les consommateurs sauront la part recyclée et non recyclée des produits qu’ils achètent, retraceront leur cycle de vie, et pourront suivre le processus de recyclage s’ils font le bon geste de tri.

Plus d’infos sur le site: https://bip4good.re/

 

Sunzil Océan Indien débute la construction pour le SIDELEC de 13 générateurs photovoltaïques autonomes à Mafate et assoit ainsi son rôle d’expert dans ce domaine

Cet appel d’offres conforte l’expertise de Sunzil dans la construction de générateurs solaires sur des sites non raccordés au réseau.

Une expertise construite pendant plus de 20 ans à la Réunion

Ce nouveau chantier s’inscrit dans la continuité des dizaines d’installations que Sunzil a réalisées depuis les années 90 dans le site exceptionnel du cirque de Mafate. En 2018, Sunzil a notamment mis en service 12 générateurs solaires situés sur les îlets. Ce projet a permis d’équiper écoles, gîtes et habitations d’un moyen de production de l’électricité respectueux de l’environnement, silencieux et économique.

Un nouvel appel d’offres remporté

Cet appel d’offres lancé fin 2018 par le SIDELEC a pour objectif d’équiper une trentaine de sites à Mafate de systèmes photovoltaïques autonomes. Le syndicat a fait une nouvelle fois confiance à Sunzil en lui attribuant le lot le plus important du marché. Sunzil réalisera 13 installations à Grand Place, représentant 29,4 kWc de puissance cumulée pour une puissance variant de 1,2 kWc à 4,2 kWc. Le chantier a débuté fin août 2019 et devrait se terminer début 2020.

Sunzil, partenaire du SIDELEC

Depuis plusieurs années, Sunzil, l’expert du photovoltaïque en zone insulaire, collabore avec le SIDELEC pour garantir aux populations les plus isolées de la Réunion l’accès à l’électricité. A Mafate, les solutions solaires Sunzil apportent le confort nécessaire aux populations et préservent l’environnement protégé du Parc National.

 

À propos de Sunzil, l’expert du photovoltaïque en zone insulaire

Sunzil développe et exploite depuis 30 ans en outre-mer des centrales photovoltaïques pour les particuliers et les professionnels. La société est une filiale détenue à 50% par Total et 50% par EDF. Le groupe est implanté sur 8 zones : Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, Mayotte, Nouvelle Calédonie, Polynésie française et métropole (Lyon). Avec 180 collaborateurs, Sunzil a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 55M€.

 

La Réunion et Maurice unies pour bâtir ensemble la ville durable en Afrique

Port Louis a accueilli hier et aujourd’hui 380 professionnels, organisations actives et institutionnels de l’Océan Indien, invités à se pencher sur la ville durable de demain, et notamment les opportunités de développement sur le continent africain.

Les experts internationaux s’accordent à dire qu’il y aura « 2,5 milliards d’habitants supplémentaires dans les villes, à horizon 2050. Dont un milliard en Afrique ». Comment imaginer la ville durable de demain et surtout comment participer à son émergence ? Telles sont les questions posées par les différents intervenants de l’océan Indien réunis à Port-Louis durant deux jours.

Le Séminaire Ville durable dans l’océan Indien, organisé par l’Ambassade de France à Maurice et co-organisé par le Club Export Réunion, est une étape importante dans la préparation du sommet France-Afrique de juin 2020, qui aura justement pour thématique le développement urbain durable sur le continent africain.

S’il n’existe pas de « modèle de ville durable », la France dispose d’une expertise en matière de développement durable. Dans l’océan Indien, avec des réalisations comme Beauséjour, l’Ecoquartier de la Possession ou l’Ecocité de Cambaie, La Réunion fait valoir ses solutions urbaines. De son côté, Maurice est engagée dans une démarche de développement durable. « Les objectifs du développement durable offrent une vision du monde plus juste et plus prospère », souligne ainsi Fazila Jeewa-Daureeawoo, Vice-premier ministre mauricienne.

Contexte insulaire, territoires parmi les plus densément peuplés au monde, contraintes climatiques, équilibre entre l’Homme et la nature, la construction en climat subtropical est le résultat d’une multitude de « compétences endémiques » acquises et intégrées par les opérateurs de la région.

« Les meilleurs acteurs de la construction de ville durable dans l’Océan Indien sont réunis ici aujourd’hui », souligne l’Ambassadeur, Emmanuel Cohet, pour qui ces opportunités de rencontres enrichiront la réflexion en faveur de la ville de demain. En dehors de leurs territoires, les îles sœurs ont donc une carte à jouer.

Pour Laurent Lemaître, Président du Club Export Réunion, les deux îles constituent « de véritables laboratoires d’innovation » et doivent « pouvoir travailler durablement et en bonne intelligence à l’élaboration de solutions partagées permettant de valoriser une expertise régionale ».

L’événement, ponctué de tables-rondes et de rencontres B to B, vise au renforcement de la coopération régionale, en présence de nombreux acteurs de l’Océan Indien, dont une délégation d’entrepreneurs de La Réunion conduite par le Club Export Réunion. Sont présents également : Fabienne Couapel Sauret, vice- présidente de la Région Réunion, Vanessa Miranville, maire de la Possession, des institutionnels malgaches, le Medef International, la CCI France Maurice et Business Maurice…

Européennes 2019 : top 3 des Fake News les plus marquantes sur les réseaux sociaux

L’outil de veille Visibrain et Heiderich, le cabinet de conseil en gestion de crise et des enjeux sensibles, se sont associés afin d’étudier le phénomène des Fake News.

De cette association résultera un Livre Blanc qui paraîtra en fin d’année 2019, à destination des professionnels de la communication et des dirigeants souhaitant comprendre le phénomène pour mieux en protéger leurs organisations. Dans cette étude Visibrain et Heiderich livreront leur expertise et leurs enseignements.

Pour l’heure, Visibrain et Heiderich ont veillé le sujet des élections Européennes sur les réseaux sociaux et ont identifié les 3 Fake News qui ont marqué les réseaux sociaux pendant cette campagne.

Sur Twitter, 4% des messages publiés sur les Européennes concernent des Fake News

Depuis septembre 2018, les Européennes ont généré sur Twitter :

–  7 millions de messages publiés par 850 466 utilisateurs

–  Dont plus de 276 000 messages au sujet des Fake News, soit environ 4% des messages publiés qui commentent, relaient ou s’indignent des Fake News

– Les thématiques les plus propices aux Fake News sont : 1- la souveraineté des états 2- l’immigration 3- les vaccins

Les 3 Fake News les plus commentées durant les Européennes

1/ La vente de l’Alsace-Lorraine à l’Allemagne : Faux !

= 48 781 tweets publiés sur cette Fake News

Autopsie de la Fake News

À la veille de la signature du traité d’Aix la Chapelle, Marine Le Pen partage un tweet qui sonne comme une mise en garde contre ce qui se tramerait « en catimini ». Pour cela, elle inclut dans son tweet :

1- Un élément de contexte : la signature du traité.
2- Une accusation : tout se passerait en catimini. On retrouve cette accusation de « plan caché » dans les différentes théories du complot.
3- Une Fake News : la mise sous tutelle d’une part de l’Alsace et le partage du siège français au Conseil de sécurité de l’ONU, ce qui signifie une perte de la souveraineté.
4- La mise en garde ou l’alerte : qui sonne comme un appel à la mobilisation.

Cette Fake News, au même titre que celle du Pacte de Marrakech, nous apprend une chose importante : aujourd’hui la vérification de l’information ne suffit plus à décrédibiliser une Fake News face à l’émotion qu’elle suscite. D’ailleurs, il est plus simple de croire une information qui nous conforte dans nos croyances que de sortir de la paresse cognitive.

2/ La rougeole, vaccin obligatoire avant l’extension des 11 vaccins : Faux !

= 47 805 tweets publiés sur cette Fake News

Autopsie de la Fake News

Peu de temps avant l’Émission Politique du 14 mars, un premier décès de rougeole avait été constaté. La présidente du Rassemblement National a ainsi botté en touche sur le plateau, en annonçant, à tort, que le vaccin de la rougeole était déjà obligatoire avant l’extension à 11 vaccins. Or ceci est faux.

Contrairement à l’exemple précédent, la Fake News concernant le vaccin de la rougeole naît à la télévision. L’affirmation erronée de Marine Le Pen n’est pas reprise par les journalistes, ce qui a pour effet de crédibiliser la Fake News. Cela a enflammé les réseaux sociaux sur un thème qui fait déjà débat.

3/ 18 millions de migrants arrivés en Europe depuis 2014 : Faux !

= 45 722 tweets publiés sur cette Fake News

Autopsie de la Fake News

Une fois de plus, les débats télévisés sont les lieux de toutes les impudences, ce qui alimente les débats sur les réseaux sociaux. En affirmant l’arrivée de 18 millions de migrants en Europe depuis 2014, Dupont-Aignant le démontre bien.

Dans une démarche rappelant celle des prétendus 350 millions de livres hebdomadaires versés à l’Europe par l’Angleterre pendant la campagne du Brexit, un chiffre erroné ou détourné, rattaché à une source officielle est annoncé comme une vérité.

Ce qui semble important c’est l’effet produit par le chiffre et tant pis pour celui qui voudrait inviter les spectateurs et les internautes à comprendre ses dessous. Le chiffre est érigé en symbole et brandi pour susciter l’émotion. Le mal est fait.

Les 3 enseignements sur les Fake News durant les Européennes

– Les sujets européen et politique sont depuis longtemps un terrain fertile pour les rumeurs et les Fake News les plus baroques.

Les Fake News se nourrissent de l’imaginaires et sont confortées par le sport favori des politiciens français, à savoir « c’est la faute à Bruxelles ». Des sujets spécifiques s’y prêtent particulièrement tels que la santé, la souveraineté et l’immigration.

– Les preuves seules ne sont plus suffisantes pour décrédibiliser une Fake News.

Aujourd’hui c’est la société tout entière qui est en crise. Elle est de plus en plus polluée par ces fausses informations qui transitent sur les réseaux sociaux, à tel point que même des preuves irréfutables ne font plus le poids face à de fausses informations. Mais ceci n’est pas une fatalité ! Même s’il semble compliqué d’empêcher une Fake News de naître, il est tout à fait possible de limiter voire de stopper sa propagation. Pour cela il est indispensable de veiller ses sujets sensibles à l’aide d’un outil de veille tel que Visibrain.

– Les bulles socio-culturelles favorisent la prolifération de Fake News.

Après avoir identifié les sujets potentiels de Fake News, il faut agir. Et pour cela il est essentiel de se préparer à répondre et d’affronter la paresse cognitive et l’enfermement idéologique. Les Fake News naissent souvent dans des bulles socio-culturelles dont elles reprennent les émotions et les codes. Répondre aux Fake News, nécessite avant tout de comprendre les mécanismes qui leur permettent d’éclore et de se diffuser.

 

Le mobile à La Réunion, maintenant c’est zeop, le 1er 4P illimité pour tous

Après avoir fibré La Réunion, l’opérateur réunionnais Zeop inaugure aujourd’hui son réseau mobile et lance un forfait mobile voix et internet illimité unique à La Réunion.

Après des mois de travail intenses, de recrutement, de déploiement et de sélection des meilleurs équipementiers, ZEOP tient à nouveau sa promesse : ZEOP inaugure aujourd’hui son nouveau réseau mobile 4G+ avec l’internet mobile illimité et devient le nouvel opérateur de téléphonie mobile de référence.
Ce réseau mobile de dernière génération a été officiellement inauguré le 14 mai 2019 à 12h00 au siège de la société, au Port, en présence de ses partenaires technologiques et de l’ensemble des 200 collaborateurs Zeop.

Les offres commerciales sont disponibles dès le 15 mai 2019.

Zeop, une ambition pour La Réunion

Après avoir apporté en premier la fibre optique à La Réunion et atteint plus de 315.000 foyers éligibles aux services très haut débit, ZEOP débarque sur le marché de la téléphonie mobile avec une ambition intacte : à la maison comme en mobilité, rendre le meilleur du numérique accessible à tous pour développer La Réunion et en faire une smart Island au coeur de l’océan indien. Pour cela, ZEOP s’est entouré des meilleures équipes et a sélectionné les technologies les plus récentes tant pour le coeur de réseau que pour ses accès radio (4T4R).

Fort de ses investissements massifs et d’un accord d’itinérance, ZEOP est dès aujourd’hui en mesure d’offrir à la totalité des réunionnais un service de qualité optimale accessible dans toutes les communes de l’île.

La 1ère offre 4P illimitée pour tous

Comme pour la fibre optique, ZEOP frappe fort dès son entrée sur le marché du mobile, avec une offre quadruple play (4P) unique à La Réunion : une offre mobile TOUT ILLIMITE, VOIX, SMS, et INTERNET ILLIMITE pour seulement 12€99 TTC par mois ! Fidèle à ses habitudes, ZEOP récompense la fidélité de ses clients. On se souvient que sur l’internet, ZEOP avait le premier passé gratuitement tous ses abonnés de 35 mégabits à 50, 100, 200, 500 Mégabits par seconde, puis, depuis 2016, à 1 Gigabit par seconde, sans modification du prix de l’abonnement. ZEOP récompense ses abonnés avec cette offre à 12€99 TTC tout illimité. Ce prix est réservé aux clients fixe de Zeop. Quatre lignes mobiles peuvent être rattachés à un même contrat fixe. Pour les non client fixe de Zeop, le prix est aussi de 12€99, pour une durée de 6 mois. Le tarif sera ensuite de 19€99 par mois, TTC. Cette promotion exceptionnelle de lancement commence le 14 mai et se termine le 15 aout 2019.

Campagne Zeop Mobile

Portabilité gratuite et services internationaux

Les clients souhaitant rejoindre l’opérateur réunionnais le peuvent dès à présent en ligne sur www.zeop.re et bien entendu conserver leur numéro de téléphone, gratuitement. Les services mobiles de ZEOP sont disponibles en dehors de la Réunion, que ce soit en métropole ou au sein de l’union européenne (inclus dans le forfait), ou bien à l’international dans plus de 210 pays et auprès plus de 400 opérateurs.

ZEOP, la force d’un opérateur local au service des Réunionnais

« C’est un grand moment pour nous d’inaugurer aujourd’hui notre nouveau réseau mobile. Ce réseau mobile est l’aboutissement d’une véritable course de fond, depuis notre candidature en décembre 2012 ! Comme nous l’avons fait avec la fibre optique, nous poursuivons notre ambition d’apporter le meilleur du digital et des télécoms à notre île et à nos enfants indique Nassir GOULAMALY, président de l’opérateur. Il est fondamental que des groupes enracinés localement investissent et soient acteurs de cette révolution technologique. Cet engagement local est une des clés du développement d’une économie réunionnaise vertueuse au service de tous »

« Notre arrivée sur le marché de la téléphonie mobile était un pari ambitieux, mais logique, précise Xavier HERMESSE, directeur général de ZEOP. Qui mieux qu’un opérateur local numéro 1 du très haut débit pouvait offrir le meilleur de l’expérience mobile aux réunionnais ? Notre réseau 4G+ de dernière génération pourra en outre accueillir très facilement la 5G d’ici quelques temps. C’est une nouvelle dimension qui s’ouvre pour ZEOP ! ».

Pour Frédéric LE BOTERVE, directeur général adjoint et directeur commercial, « l’offre mobile de ZEOP est aujourd’hui une offre unique sur le marché français et réunionnais : une offre illimitée en data à 12€99 TTC pour tous, c’est en effet inédit. Nous sommes fiers de récompenser la fidélité de nos abonnés avec cette offre imbattable. Les réunionnais non encore abonnés à la fibre ZEOP (il en reste !) sont aussi très bien lotis : à l’issue de l’offre de lancement à 12€99 pour une durée de 6 mois, le tarif sera de 19€99 par mois, TTC. Cette promotion exceptionnelle de lancement commence le 15 mai et se termine le 15 aout 2019. Mais il leur suffira ensuite de passer à la fibre zeop pour conserver ce tarif de 12€99 ! ».

La Réunion, 1ère Région fibrée et meilleur débit internet de France de France

Rappelons que « la Réunion surfe deux fois plus vite que la France. Les Réunionnais sont vraiment bien lotis en termes de connexion Internet » indique le rapport national Nperf. Un résultat dû au choix de la fibre optique et aux énormes investissements réalisés par l’opérateur depuis 2011. Avec plus de 140 millions d’euro investi en local, ZEOP a mis la Réunion au meilleur niveau européen et mondial. « Seul un acteur local pouvait comprendre les spécificités de l’île et prendre le risque de lancer la bataille de la fibre. Aujourd’hui, ce sont tous les réunionnais qui en bénéficient, nous en sommes très heureux. A 10.000 km de Paris et au milieux de l’Océan Indien, c’était un challenge incroyable ! », indique Nassir GOULAMALY.

 

A propos de ZEOP

ZEOP a pour ambition d’apporter le très haut débit fixe et mobile à tous les Réunionnais. ZEOP déploie son propre réseau très haut débit en fibre optique (FTTH, FTTO et FTTC), entièrement distinct du réseau ADSL de l’opérateur historique. La maîtrise de bout en bout de son réseau de près de 1500 kilomètres fait de ZEOP l’opérateur réunionnais de référence pour le très haut débit. ZEOP est le premier opérateur très haut débit de La Réunion avec des offres jusqu’à 1 Gbps. 100 % de ses clients ont accès aux offres triple play, à la TV en HD et à la VOD. Opérateur Réunionnais pour les Réunionnais, Zeop-Réunicable fait travailler près de 200 collaborateurs entre le Nord, l’Est, l’Ouest et le Sud. Son service client est hébergé à 100 % à La Réunion. ZEOP déploie et exploite également son propre réseau de téléphonie mobile en 4,5G. Les services mobiles de ZEOP sont disponibles pour tous, depuis le 15 mai 2019, dans toutes les communes de l’île.

 

Le site de lancement de l’offre 4G : http://www.4greunion.re

Le site de Zeop : https://www.zeop.re

L’entreprise mauricienne DAKRI LTD veut faire un carton à l’international

La société mauricienne Dakri Cartons LTD, spécialisée dans la fabrication de carton d’emballage, veut développer la commercialisation de ses produits à La Réunion et dans la zone, notamment pour le secteur agroalimentaire.

Déjà implantée à La Réunion, la société mauricienne Dakri Cartons LTD, spécialiste des solutions d’emballage, souhaite renforcer sa présence dans les îles de l’océan Indien – Réunion, Madagascar, Mayotte et les Seychelles – et l’étendre jusqu’en Afrique australe.

Forte de ses 30 années d’expérience dans la fabrication de boîtes en carton ondulé à Maurice, l’entreprise familiale créée par Hanif Dakri, maintenant dirigée par Nazir Dakri et ses sœurs Somaya et Aysha, a su rapidement prendre son envol pour devenir le leader mauricien des solutions de conditionnement sur mesure. La société est basée depuis 2015 à Petite Rivière, dans une usine rénovée avec des installations modernes.

Avec plus de 25 millions d’emballages cartons (en 2018) et presque 3 000 références vendues chaque année aux petites et aux grandes entreprises à Maurice, mais également dans tout l’océan Indien, l’usine mauricienne vise de nouvelles opportunités de croissance régionale.

En renforçant ses liens avec La Réunion, Dakri Cartons LTD espère contribuer au développement des échanges économiques entre les îles sœurs et faciliter notamment l’accès des produits agroalimentaires made in Réunion aux consommateurs mauriciens.

L’entreprise se différencie de la concurrence régionale par la qualité de ses impressions couleurs sur carton et ses découpes personnalisées, dans toutes les formes et toutes les dimensions souhaitées. La société assure également la grande solidité et résistance de ses produits pendant le transport et le stockage. Parmi les références proposées : des boîtes enveloppantes, caisses et boîtes d’archives, boîtes de pizza, boîtes et plateaux destinés à tous types d’industries.

L’un de ses clients, la SAS TOPAZE – le numéro un de la commercialisation des boites à pizza à La Réunion – témoigne : « distributeur exclusif des boites à pizza Dakri Cartons louées par tous nos clients en raison de leur résistance, nous avons noué depuis fort longtemps des liens de confiance avec la société mauricienne. Sensible à nos exigences, Dakri Cartons Ltd nous propose à chaque instant une immense réactivité et une volonté inébranlable de répondre toujours dans les temps à nos requêtes ».

Cette ambition de collaboration inter-îles va permettre à Dakri Cartons LTD de renforcer son positionnement et son rôle d’acteur majeur dans le domaine de l’emballage en cartons dans la région. Avec ce développement à l’international, le groupe table sur une croissance de 20% de son chiffre d’affaires annuel et une augmentation de 50% de ses ventes à l’export.

Nazir Dakri conclut : « notre but est de devenir la plus grande entreprise de fabrication d’emballages en carton ondulé de l’Océan Indien. Mais le plus important pour nous est d’être reconnu pour faire la meilleure qualité de produits au meilleur prix possible ».

A propos de Dakri Cartons LTD

L’entreprise mauricienne Dakri Cartons LTD est reconnue comme le producteur principal de carton ondulé à Maurice. Elle crée des emballages standards et personnalisés pour les entreprises de toute taille et tous types d’activités. Elle est l’une des rares usines de Maurice à gérer toute la chaine logistique de « A à Z » : conception (échantillon), production, livraison et service à l’export, segment sur lequel elle ambitionne de se développer. Elle est connue pour la qualité de ses planches en carton, de ses impressions couleurs sur carton et la personnalisation de la découpe en terme de dimensions et de complexité du produit fini. L’entreprise, actuellement en cours de certification ISO 9001, emploie 125 personnes. www.dakricartons.com

L’équipe dirigeante de Dakri Cartons : Nazir Dakri et ses soeurs.