Author

RedacteurUC

Browsing

Return to Réunion : un concert jazz exceptionnel

« Return to Réunion » est le doux rêve qu’ont fait plusieurs artistes de renommée nationale et internationale de se retrouver sur notre île afin de rendre hommage au célèbre pianiste de jazz Chick Corea et à la chanteuse brésilienne Flora Purim. Ce rêve va devenir réalité puisque les six musiciens mettent entre parenthèses tous leurs projets pour donner trois concerts de jazz à La Réunion les 25, 26 et 27 octobre. Rencontre avec ce groupe éphémère de passionnés, amoureux de beaux sons et de mélodies parfaites.
« Return to Réunion », c’est le rêve de réunir 6 musiciens passionnés de jazz réunionnais ou amoureux de La Réunion et de faire une performance temporaire en hommage au célèbre pianiste de jazz Chick Corea et à la chanteuse brésilienne Flora Purim. Ce rêve, c’est Elea qui le formule et dans lequel elle est encouragée par Christophe Zoogones flûtiste réunionnais talentueux, musicien au sein du Big Band de Thierry Maillard en métropole. Avant de repartir en tournée il accompagne Elea dans ce beau projet.
Eléa, aujourd’hui chanteuse au Jazz Club de la Réunion et dans diverses formations en vue de l’île, contacte alors les autres musiciens avec lesquels ce rêve va devenir réalité dans quelques semaines.
Guillaume Ramaye, pianiste virtuose de retour dans l’île pour son projet en trio fraîchement lauréat du Tremplin de l’Union des Musiciens de Jazz accepte sans hésiter de se joindre au groupe.
Mishko M Ba, bassiste de renommée internationale, répond à l’appel. Basé sur l’île régulièrement, il aménage son planning pour se rendre disponible et emmener son expérience glanée sur les scènes qu’il a partagées notamment avec Johnny Halyday, Zazie, Florent Pagny, etc.
Le batteur parisien Mike Rajahamendra, compagnon de scènes parisiennes d’Eléa avec Sophia Nelson, de passage à Maurice, s’enthousiasme à l’idée de participer à cet hommage et fera le trajet spécialement depuis l’île voisine pour les trois concerts.
Gilbert Mariapin (Bébert) incontournable et talentueux percussionniste réunionnais, complète la formation et emmène les percussions indispensables à cette musique jazz aux couleurs chaudes du Brésil.
Un concert inédit dédié à Chick Corea et Flora Purim est un clin d’oeil au « Return to Forever  » célèbre titre de l’album de Corea mais c’est aussi l’histoire de musiciens qui partent pour mieux revenir sur leur île… Une dream team accompagne Elea dans ce beau voyage !
Trois rendez-vous à ne pas manquer :
 Caveau Rontaunay St Denis : 25/10/18 à 20 heures
 La Cerise St Paul : 26/10/18 à 20 heures
 La Rondavelle les Filaos chez Jean Paul St Leu : 27/10/18 à 20 heures

Roulé mon Z’avirons au Palais des Congrès à Paris


Le Forum National des Associations et Fondations avait lieu hier, mercredi 17 octobre, au Palais des Congrès à Paris. Guillaume Robert, Président de Roulé mon Z’avirons et coordonateur du World Clean Up Day à La Réunion était sur place. Rencontre avec ce jeune Président qui veut faire bouger son territoire !
• Pourquoi être allé au Forum des associations et fondations à Paris ?
Le Forum National de Association est l’occasion pour Roulé mon z’avirons de faire connaissance avec des acteurs du monde associatif. Nos futurs projets tels que l’aide pour les jeunes en recherche d’emploi, ou encore l’aide à la diminution de la fracture numérique chez nos aînés, nous poussent à faire appel à des acteurs nationaux comme par exemple le service civique. Ce forum est un véritable moment d’échanges.
• Quels sont les besoins d’une association comme Roulé Mon Z’avirons ?
L’association cherche aujourd’hui à passer au cran supérieur et être encore plus dans l’action. Avec le World Cleanup Day nous avons impulsé une réelle prise de conscience. Charge à nous, maintenant, de continuer le travail. C’est pourquoi, nous avons besoin de jeunes gens en service civique qui seront les porteurs des messages pour les générations futures, c’est à dire les enfants. Roulé mon z’avirons accompagne déjà le Collège Adrien Cadet dans sa démarche d’éco-collège et mettra tout en œuvre, en collaboration avec les établissements, pour développer une démarche pédagogique liée à l’environnement. Pour cela nous devons former ces jeunes volontaires à la problématique, nous avons besoin de financements et de soutien administratif. Sur le volet social, Roulé mon z’avirons veut développer l’intergénérationnel en faisant des jeunes de 12 à 25 ans les « formateurs » 2.0 de nos anciens et en faisant de nos anciens de véritables ressources d’un mode de vie passé.
• Avez-vous assisté à des conférences ?
Dans l’optique d’accueillir des services civique, j’ai assisté tout abord à la keynote « La révolution du partage » d’Alexandre MARS, président et fondateur d’EPIC, le mouvement mondial pour lutter contre les injustices sociales en révolutionnant le don. Cet homme s’est engagé pour un objectif : que le don devienne la norme, dans un monde où il y a de plus en plus de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté. J’ai eu aussi la chance d’assister à la conférence « Vers une nouvelle ère de l’engagement ? » avec la participation de l’ancien Président de la République, François Hollande. Il a d’ailleurs parlé de La Réunion en citant le projet d’un tricycle écologique. Il a surtout accentué le trait sur le bénévolat et sur le volontariat qui doivent rester un engagement valorisant, come nous le défendons avec Roulé mon z’avirons. Nous valorisons les bénévoles dans des projets innovants mais surtout nécessaires. Nous y mettons du sens.
• Ce salon est composé d’un espace exposants et de conférences. Qu’est ce qui est le plus riche de votre point de vue ?
L’ensemble de ce forum constitue sa richesse : chacun pioche selon ses besoins et ressort avec des infos ad hoc. Les conférences constituent un partage de connaissance mais l’échange y est plus réduit. Les exposants sont quant à eux en contact direct et permettent un échange immédiat.
• Quelle découverte faite sur ce salon allez-vous ramener à La Réunion ?
La grande découverte de ce forum c’est la force du volontariat, de l’engagement. C’est cela que je vais ramener à La Réunion. Oui, le volontariat ou le bénévolat sont valorisants. Le salaire ou encore la CSP ne conditionnent plus nos actions, la satisfaction personnelle du travail bien fait mais surtout le sens que nous donnons à nos actions est devenu capital.